Aller au contenu principal du site

Épilation par IPL

Épilation par IPL

Qu’est-ce que l’épilation à la lumière pulsée ?


Concrètement, ce traitement diffuse sur la peau une onde de lumière, laquelle – une fois absorbée – se convertit en chaleur pour détruire les follicules pileux. Cette technologie – dite de photoépilation – est beaucoup moins douloureuse que certains lasers ou autres moyens d’épilation, comme l’épilation laser.

 

Les origines de ce traitement


Les premiers appareils de traitement sont apparus sur le marché en 1999. Au Québec, la technologie est apparue en 2003. La compagnie américaine Palomar – qui avait auparavant développé la technique d’épilation au laser d’iode – a abandonné la production de laser pour développer la lumière pulsée. C’est d’ailleurs avec la machine Starlux de Palomar (http://www.palomarmedical.com/products/starlux.aspx) qui est approuvée par Santé Canada, que SKINS Montréal traite ses clients.

 

En quoi cette méthode se distingue-t-elle des autres ?


Comparativement à l’épilation à la cire ou au rasoir, l’épilation laser permet d’obtenir de très bons résultats en peu de temps, ce qui veut dire en quelques mois plutôt qu’en quelques années. En outre, cette forme de photoépilation présente peu de risques de brûlure si le client respecte bien les directives.

 

Peut-on traiter toutes les formes de poils ?


Cette technique fonctionne sur presque tous les poils, sauf les très clairs, les blancs et les roux. On peut l’appliquer au menton, à la lèvre supérieure, aux joues, aux jambes, aux bras, aux aisselles, au dos, ainsi qu’aux zones sensibles comme les oreilles, le nez, la poitrine et la ligne du bikini. Cependant, il est impossible de l’appliquer aux sourcils.

 

Est-ce-que l’épilation laser à la lumière pulsée est douloureuse ?


Lors de l’émission de lumière, on perçoit une sensation semblable au pincement d’un élastique. Une crème anesthésiante peut être appliquée sur la peau si désiré, mais n’est pas requise dans la majorité des cas. On peut reprendre ses activités le jour même. Il faut toutefois éviter l’exposition au soleil.

 

Combien de traitements sont nécessaires ?


Le nombre de traitements dépend de la peau, de la couleur des poils, de l’historique du client et de l’endroit à traiter. Il faut généralement compter entre 10 à 12 traitements pour les femmes et 12 à 15 traitements pour les hommes, car seuls les poils en phase de croissance sont touchés (les poils poussent de manière cyclique: croissance-repos). Cependant, on peut se raser entre les traitements. Il est important de prendre note que le nombre de traitements dépend beaucoup de l’assiduité du client à ses rendez-vous, quand on commence ce type de traitement, il faut respecter en tout temps l’intervalle entre les séances et les directives de la technicienne.

 

Calendrier de traitement (approximatif)


Nombre moyens de traitements est de huit (8). Ces données sont une moyenne statistique. Un nombre supérieur ou inférieur de traitements peut être nécessaire dans certains cas pour atteindre des résultats satisfaisants. Veuillez prendre note que les séances laser sont des soins esthétiques et ne sont pas remboursables.

 

Médicaments

Photosensibilisants
•    Anti-acnéiques
•    Isotrétinoïne (Accutane)
•    Trétinoïne (Retin-A)
 

Anticancéreux
•    Chlorambucil (Leukeran) Flutamide (Eulexin)
•    Mercaptopurine (Tabloid) Fluorouracile (Fluoroplex et autres)
•    Méthotrexate (Folex et autres) Dacarbazine (DTIC- Dome)
•    Procarbazine (Matulane) Cyclophosphamide (Cytotoxan et Neosar)
•    Thioguanine (Tabloid) Vinblastine (Velban et autres)
 

Antidépresseurs
•    Amitriptyline (Elavil et autres) Isocarboxazide (Marplan)
•    Amoxapine (Asendin et autres) Maprotiline (Ludiomil et autres)
•    Clomipramine (Anafranil) Nortriptyline (Aventyl et autres)
•    Désipramine (Norpramin et autres) Phénelzine (Nardil)
•    Doxépine (Adapine et autres) Protriptyline (Vivactil)
•    Imipramine (Tafranil et autres) Trazodone (Desyrel et autres)
•    Trimipramine (Surmontil)
 

Antiépileptiques, sédatifs et relaxants musculaires
•    Carbamazépine (Tegretol) Méprobamate (Miltown, Deprol et autres)
•    Cyclobenzaprine (Fleseril et autres) Phénobarbitol (divers fabricants)
•    Diazépam (Valium et autres) Phénytoïne (Dilantin)


Antihistaminiques
•    Azatadine (Optimine et Trinalin) Perphénzine (Trilafon et autres) Triméprazine (Temaril)
•    Clémastine (Tavist) Pipéracétazine (Quide)
•    Cyproheptadine (Periactin et autres) Prochlopérazine (Compazine et autres)
•    Diphenhydramine (Benadryl et autres) Prométhazine (Mepergan, Phenergan et autres)
•    Terfénadine (Seldane) Thioridazine (Mellaril et autres)
•    Fluphénazine (Permitil et autres) Thiothixane (Navane et autres)
•    Halopéridol (Haldol et autres) Trifluopérazine (Stelazine et autres)
•    Thioflupromazine (Vesprin)


Médicaments cardio-vasculaires (non diurétiques)
•    Amiodarone (Cordarone) Gluconate de quinidine (Quinaglute et autres)
•    Aténolol (Tenormin) Nifédipine (Adalat et Procarida)
•    Captopril (Capoten) Propranolol (Inderal et autres)
•    Diltiazem (Cardizem) Sulfate de quinidine (Quinidex et autres)
•    Disopyramide (Norpace) Vérapamil (Calan, Verelan et autres)
 

Diurétiques
•    Acétazolamide (Dimox et autres) Hydrofluméthiazide (Diucardin, Saluron)
•    Amiloride (Midamor et autres) Méthylclothiazide (Aquatensen et autres)
•    Bendrofluméthiazide (Naturetine et autres) Métolazone (Diulo et Zaroxolyn)
•    Benzthiazide (Exna) Polythiazide (Renese)
•    Chlorothiazide (Diuril et autres) Quinéthazone (Hydromox)
•    Furosimide (Lasix et autres) Trichlométhiazide (Metahydrin et autres)
•    Hydrochlorothiazide (HydraDIURIL et autres)


Hypoglycémiants
•    Acétohexamide (Dymelor) Glyburide (DiaBeta et Micronase)
•    Chlorpropamide (Diabinese et Insulase) Tolazamide (Tolinase et autres)
•    Glipizide (Glucotrol) Tobutamide (Orinase et autres)
 

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
•    Cortisone soit par voie buccale ou en crème
•    Diclofénac (Voltaren)
•    Fénoprofène (Nalfon et autres)
•    Tripélennamine (PBZ)
 

Antihypertenseurs
•    Captopril (Capoten) Minoxidil (Loniten et autres)
•    Diltiazem (Cardizem et autres) Nifédipine (Procardia et autres)
•    Méthyldopa (Aldomet et autres)
 

Antimicorbiens
•    Acie nalidixique (NegGram et autres) Sulfamides :
•    Ciprofloxacine (Cipro) Sulfacytine (Renoquid)
•    Clofazimie (Lamprene) Sulfadoxine/pyriméthamine (Fansidar)
•    Dapsone (générique) Sulfaméthazine (Neotrizine)
•    Déméclocycline (Declamycin et autres) Sulfaméthizole (Thiosulfil et Urobiotic)
•    Doxycycline (Vibramycin et autres) Sulffaméthoxazole (Gantanol et autres)
•    Énoxacine (Penetex) Sulfaméthoxazole/triméthoprime (Bactrim et Septra)
•    Flucytosine (Ancobon) Sulfasalazine (Azulfidine et autres)
•    Griséofulvine (Fulvicin-U/F et autres) Sulfathiazole
•    Kétoconazole (Nizoral) Sulfisoxazole (Cantrisin et autres)
•    Loméfloxacine (Maxaquin) Tétracycline (Achromycin et autres)
•    Méthacycline (Rondomycin) Triméthoprime (Proloprim et autres)
•    Minocycline (Minocin et autres)
•    Narfloxacine (Noroxin)
•    Ofloxacine (Floxin)
•    Oxytétracycline (Terramycin)
•    Pyrazinamide (générique)
 

Antiparasitaires
•    Bithionol (Bitin)
•    Chloroquine (Aralen et autres)
•    Pamoate de pyrvinium (Povan)
•    Quinine (nombreux fabricants)
•    Thiabendazole (Mintezol)
 

Antipsychotiques
•    Chlorpromazine (Thorazine et autres) Méclofénamate (Meclomen et autres)
•    Chlorprothixène (Taractan) Naproxen (Naprosyn)
•    Flurbiprofène (Ansaid) Naproxen sodique (Anaprox) Ibuprofène (Motrin, Nuprin, Rufen et autres) Phénylbutazone (Butazolidin et autres)
•    Indométhacine (Indocin et autres) Piroxicam (Feldene)
•    Kétoprofène (Orudis) Sulindac (Clinoril et autres)

 

Autres
•    Huile de bergamote; essences de citron, de lavande, de lime, de bois de santal et de cèdre (utilisées dans les parfums et cosmétiques); de même que l’exposition topique des huiles contenues dans l’écorce des agrumes.
•    Benzocaïne
•    Clofibrate (Atromid-S)
•    Contraceptifs oraux
•    Étrétinate (Tegison)
•    Hexachlorophène(pHisoHex et autres)
•    Lovastatine (Mevacot)
•    Méthylcoumarine (utilisée dans les parfums, les lotions à rasages et les filtres solaires)
•    Millepertuis
•    Sel d’or (Myochrysine et Solganal)

FEMMES (Régions les plus demandées) Tarifs
Aines 115 $
80,50 $
Bikini complet 155 $
108,50 $
Demi jambe 195 $
136,50 $
Jambe complète 395 $
276,50 $
HOMMES (Régions les plus demandées) Tarifs
Dos complet 395 $
276,50 $
Épaules 140 $
98 $
Poitrine 195 $
136,50 $
Abdominaux 195 $
136,50 $
Nuque 125 $
87,50 $
Commentaires : Les prix sont affichés hors taxes.