Aller au contenu principal du site

GLUTEN, QUAND TU NOUS TIENS !

C’était originalement une mince couche dans la constitution du grain de céréale, une assise protéique qui se retrouve dans plusieurs sortes de céréales dont surtout le blé.

 

Depuis les années quatre-vingt-dix, le grain a subi beaucoup de modifications génétiques afin d’obtenir davantage de pains et ainsi, qu’ils en deviennent plus moelleux.

 

Aujourd’hui la part de gluten dans le grain est augmentée de plus de 75 % conséquemment aux transformations multiples effectuées sur l’aliment de base.

 

Résultat: le gluten est devenu une sorte de pâte gommeuse qui colle sur le gros intestin, également appelé le côlon.

 

On compare maintenant le résultat du gluten dans le côlon à une vieille gomme que l’on colle sous un bureau. Le gluten en se collant au côlon, bloque les parois des voies d’assimilation des nutriments essentiels.

 

Pourquoi certaines personnes le digère et d’autres en font une intolérance, voire allergie?

 

Tout dépend de la génétique, additionnée au rythme de vie que nous menons depuis le jour un. L’inné et l’acquis composent notre ADN et la force de celui-ci est le résultat de notre système digestif. Les intestins sont l’un des plus importants chefs d’orchestre de l’ensemble de notre santé. Votre santé dépend donc, en partie, de l’état de santé de votre flore intestinale.

 

Que faire?

 

L’une des possibilités est de le tester soi-même en s’abstenant de consommer des aliments contenant du gluten pendant 30 jours. Ensuite, en manger trois jours durant. Observer les symptômes jusqu’à 96 heures. Tout dépend du rythme et de la force de chacun; digestion lente ou rapide … Il est possible de le tester de façon plus précise, entre autres en médecine privée, pour environ 1 000 $ (parfois, les tests gratuits au public peuvent comporter un risque élevé d’erreurs, dû aux surcharges dans les hôpitaux).

 

J’ai vu des gens rajeunir rapidement et retrouver leur silhouette de jeunesse en peu de temps: diagnostiqués allergiques au gluten, ils ont coupé toutes sources de gluten pour les remplacer par des aliments (pâtes et pain de quinoa à 100% ou riz pur).

 

Il existe maintenant une très grande variété d’aliments sans gluten. Le prix des divers aliments varie d’un magasin à l’autre. Souvent, les grandes surfaces vendent un peu plus cher.

 

J’entends maintenant plusieurs d’entre vous me dire: oui mais, par exemple, les pâtes alimentaires dites «sans gluten» sont généralement beaucoup plus dispendieuses que les autres pâtes!

 

Et oui, légèrement! Mais tout est une question de perspective et de recadrage de priorités.

 

Dans le cas où le gluten ne serait pas prescrit pour vous, il devient essentiel de prioriser votre santé!

 

Vérifiez les étiquettes

 

Si vous décidez d’opter pour la consommation d’aliments sans gluten, je vous conseille de bien lire ce qui est écrit en petit, au bas de l’étiquette. Souvent, le deuxième ingrédient est le blé. La loi laisse le choix au fabricant d’écrire comme premier ingrédient ce qu’il désire, même s’il en contient seulement 10 %.

 

Pour ceux et celles qui ne présentent qu’une intolérance, afin de pouvoir consommer des pâtes au gluten une fois de temps en temps je vous conseille de renforcer votre flore intestinale.

 

Pour se faire, les probiotiques contenant du Bifidus « bifidobacterium Bifidus », demeurent un excellent choix. Cette bactérie aide à la reconstruction de la flore intestinale et, du coup, renforcera votre système immunitaire.

 

Sur ce, sachez profiter de la vie et de tous ses plaisirs au maximum et n’oubliez jamais que, quoiqu’il arrive, il existe toujours une solution!

 


 

Christine C, naturopathe 438-496-5883

Publié avec Publications Mag / Gastronomie Québec / vol 1. numéro 1
Christine C, Naturopathe certifiée
Sur rendez-vous seulement 514 506-0732